La nourriture

 

A l’intérieur de mon sac  se trouvaient 2 rations de combat ( 2x 1.4kg) … Mais la première a très vite été mangée , histoire de m’alléger.

Quand à la deuxième , j’ai nettoyé une barquette en aluminium  pour préparer ma soupe , café , thé  avec mon amichauf ,  tout le long du voyage.

Il y a également du sel , du poivr ,  du  sucre …  Ainsi que, 6 pastilles de purification d’eau qui m’ont été utile .

2016DICOD005_ Rations de combat-Paris-19-01-16
Rations de combats.

Ainsi que cela a déjà été mentionné , il est possible d’acheter des provisions dans les refuges mais à prix très élevés .

C’est pourquoi je préconise de se ravitailler dans les magasins situés dans les localités accessibles par des marches d’approches , ainsi que dans les bergeries .

Elles sont beaucoup plus rudimentaires que les chalets , ce sont généralement de simples cabanes en pierres couvertes d’un toit en tôles ondulées . Les bergers vendent volontiers leurs fromages et charcuteries aux randonneurs , et sont généralement très accueillants.

Certaines bergeries proposent aussi des repas mais très rarement un endroit pour dormir .

20180804_121934